Vous souvenez-vous du futur ?

Vous souvenez-vous du futur ? (le 07/09/2014)

Petit préambule.

Je m’aperçois que j’ai honteusement oublié de fêter les 10 ans de ce site, en tout cas, sous cette forme.

J’ai eu une idée qui j’espère va vous amuser, en tout cas plus que d’inutiles statistiques dont tout le monde se fout.

Imaginons que j’aie le pouvoir de me rencontrer il y a 10 ans. La discussion serait cocasse, et nous rappelerait de quoi on est parti en matière d’intégration. Oui, on disait « intégration » à cette époque, pas « front-end ».

En emphase, il y aura parfois mon avis, mais quelque chose que je ne peux pas dire sans risquer de faille du continuum-espace temps. Hypothèse la plus pessimiste, le phénomène pourrait être localisé à notre seule galaxie.

La discussion

— Salut ! J’arrive du futur, grosso modo 10 ans d’écart sont entre toi et moi (punaise, j’avais encore des cheveux à cette époque, hem).
— Hein ? Tu veux dire que tu viens de 2014 ?
— Effectivement.
— Donc ça veut dire que je serai toujours en vie, c’est déjà ça !
— Effectivement, mais ne compte pas sur moi pour t’en dire plus, il n’est pas bon d’en savoir trop sur son avenir personnel.
— Allez, tu peux bien faire un effort.
— Non, les conséquences pourraient être dramatiques. (le libre-arbitre, ça n’est pas un détail, jeune con)
— Et si on parlait de Web alors ?
— Si tu veux, mais ne me pose pas de questions ouvertes, je préfère te répondre à des points précis. Et si j’estime que je dois rester évasif, tu n’auras pas de détail.

— Arf, si tu veux. Tu es aussi borné que mon boss : pas plus tard que ce matin, j’ai encore dû me justifier pour faire une intégration CSS correcte, rassure-moi, ça ne sera pas encore le cas dans 10 ans ?
— Héhé, pas au sens où tu l’entends ! Mais tu devras encore faire entendre certains arguments, même si ce ne seront plus forcément les mêmes (et t’as pas fini d’en chier, vieux, enfin… jeune).
— Je vais donc enfin arrêter de faire de la guérilla pour faire du bon boulot.
— Cela sera plus insidieux dirons-nous (le côté obscur est la facilité de mal faire, punaise, je parle comme un vieux Jedi).

— Quand je pense qu’il y a un an, je m’engueulais avec mon prof à l’IUT, qui me disait que personne ne me demandera jamais de travailler comme ça.
— Un conseil d’avenir ! Visiblement, il n’a pas imaginé qu’il y aurait un paquet de navigateurs… (et sans compter les périphériques)
— Quoi ? Ça veut dire qu’on arrêtera de penser uniquement IE6 ?
— Oui :)

— J’avoue que je n’y croyais plus. Dire qu’on me prend pour un illuminé quand je parle de Firefox 1.0. Et pourtant, je crois que ce navigateur va changer beaucoup de choses.
(Firefox 1, punaise, c’est vrai) Ton intuition est juste, il fera beaucoup de bien au Web. Directement ou indirectement d’ailleurs.
— Quand je vois ces pop-ups, je n’arrive plus à y supporter.
(comment ne pas lui dire que ça sera autant le bordel 10 ans après avec des lightboxes à la con) Il n’y aura pas que ça.
— Ça veut dire que ces satanés bugs CSS sous IE seront tous résolus ?
— Ne t’emballe pas trop vite. Ça mettra du temps. Et c’est loin d’être fini (ça le sera jamais).

— Mais à priori ça avancera. Donc les standards tiendront toutes leurs promesses ?
— Ils en tiendront beaucoup.
— Donc cela veut dire que tout le monde fonctionnera avec ?
— Heuuuuuu… tu connais les bonnes résolutions ? (qu’on prend mais qu’on ne tient pas)
— Pourquoi tu me parles de ça ?
— Tu comprendras plus tard ! (comment lui dire qu’à peine sorti de la monoculture IE, plein de gens referont la même bêtise)

— Tous les sites seront validés XHTML et servis en XML ? Un code sans erreur me paraît être obligatoire !
— Heuuuuu… je sais que tu penses que XHTML est une voie d’avenir, et effectivement ça fera beaucoup de bien à une époque, mais tu auras quelques grosses surprises.
— Sérieux, HTML4, c’était rigolo, mais on va aller vers du XHTML à minima.
— Ah ah. Tu verras. (dire que tu seras considéré comme un fou, une relique, un psychopathe ou les trois à la fois pour servir ce site ainsi).
— Ok, tu ne veux rien me dire. Au moins le métier va se stabiliser ?
— Joker. (comment lui dire que ça va devenir 100 fois plus simple et compliqué en même temps)
— Ok, j’imagine que tu ne veux pas en dire plus. J’en apprendrai sûrement sur ce petit forum sympathique qui vient d’ouvrir.

— Lequel ?
— Alsacréations.
— Effectivement, le « petit » forum d’Alsacréations. :)
— Quoi, j’ai dit une bêtise ?
— Non non, c’est juste le mot petit qui m’a fait sourire. Tu comprendras dans quelques années. (juste une référence mais bon)
— Et Openweb, j’adore ce qu’ils font.
— Héhé, sans aucun doute. :)

— En tout cas, j’aime bien ce nouveau référentiel qui vient de sortir !
— Lequel ?
— Opquast. Est-ce qu’ils vont aller loin ?
— Ils feront beaucoup de choses très bien pour le Web. Et tu apprendras beaucoup avec (comment te dire qu’ils vont symboliser ce que tu aimes le plus dans le Web).
— Je le savais. J’avais bien aimé l’idée de bonnes pratiques. La version imprimable, etc.

— Oui, la CSS print. Tu en écriras sur le sujet… ne te décourage pas, quoi qu’il arrive.
— Mais de quoi tu parles ? Je n’ai rien écrit sur le sujet !
(et mer…) Ça viendra, pense à l’intranet que tu es en train de coder.
— Ah oui ! Tiens d’ailleurs j’ai eu une discussion enflammée avec un gusse au boulot, j’ai juste eu l’impression qu’il n’a pas compris ce que je lui ai dit.
— Héhé, je ne m’en souvenais plus. Effectivement.

— En tout cas, tout cela m’a l’air réjouissant. Le boulot de l’intégrateur sera-t-il un jour enfin reconnu à sa juste valeur ?
— Comment dire ? Hem… disons que certaines évolutions vont le rendre incontournable pour certains points.
— C’est quand même qu’on s’occupe de tout ce qui s’affiche chez l’utilisateur, ce n’est pas rien ! J’arrive pas à comprendre qu’on soit le dernier maillon de la chaîne.
(bénie soit l’intelligence du débutant, c’était pourtant tellement évident) Effectivement ce n’est pas rien.

— Quand même, quand je vois que je passe après le graphiste, c’est débile.
— T’inquiète, maintenant, c’est moi qui gueule et qui suis au centre de l’attention.
— Sérieux ???
— J’en ai trop dit, et m… C’est de ma faute.
— De la mienne donc.
— Si tu veux !

— En tout cas, je te dis merci, tu m’as montré que certaines de mes intuitions étaient vraies, tu m’as montré certains buts à atteindre. Quelque part, j’ai l’impression d’avoir triché.
— Aucune triche, je t’ai donné quelques indications, mais c’est à toi de parcourir le chemin. Cela mettra du temps.
— Tu m’as dit aussi que je serai très motivé pour certains projets, que ça étonnera même des gens que j’y passe autant de temps.
— Effectivement.
— Je leur dirai quoi quand ils me demanderont d’où vient cette motivation ? Je ne peux pas dire que ça viendra de toi !
— Certes non. Mais comme je suis toi avec 10 ans de plus, tu n’auras qu’à leur dire que ça vient de toi. Au revoir !

Note du Nico de 2014 : Et ne t’inquiète pas, j’ignore si c’est de ma faute ou non, mais tu mettras beaucoup de temps, ce n’est pas au début que tu seras le plus éveillé, le plus actif. 10 ans de blog, ça ne sera pas rien. Je ne t’en veux pas, peut-être ce temps a été nécessaire, aurait-il pu être mieux utilisé ou plus mal, je ne le saurai jamais. Le temps est sans importance, seule la vie est importante.

— Nico de 2024, tape sur l’épaule : hé, 20 ans, je te raconte pas !
— Nico de 2014 : Nom d’un cul de canard dans ma baignoire !!!!!!!! Je ne veux rien savoir. Rendez-vous dans dix ans.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1635


Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.