Ma gentille stagiaire

Ma gentille stagiaire (le 11/03/2016)

J’écoutais CPU Programme sur les femmes dans la tech, et j’avoue être très circonspect sur le fait que des femmes puissent douter d’avoir leur place dans le domaine. Cela m’a donné envie de partager un retour d’expérience plutôt sympathique.

Il y a quelques mois, j’ai encadré une stagiaire.

Comme tous les stagiaires que j’ai eus à encadrer, j’évalue rapidement leurs connaissances/lacunes et je fais deux choses :

  • Je les mets en zone d’inconfort ;
  • Et je teste leur curiosité.

En l’occurrence, ladite stagiaire ne connaissait rien à PHP, et je lui ai demandé de faire quelques bricoles basiques. Je me fous de savoir si elle va y arriver ou pas, l’idée est plutôt de voir la réaction face à cet inconfort (si elle va s’entêter, essayer, questionner, etc.). Cela, c’est le premier test.

Après, si par exemple on voit les positionnements CSS, je vais lâcher un « tiens, je te conseille de lire tel bouquin/article sur le sujet, et on en recause demain hein ? ». Cette innocente phrase cache le deuxième test. Le ou la glandu(e) qui ne m’en reparle pas d’ici un jour ou deux y échouera lamentablement.

Ce ne fut pas le cas de ma stagiaire qui s’est accrochée. Elle aurait pu se dire « mais quel salaud celui-là, il me file un truc impossible » ou je-ne-sais-quel-truc à la noix, mais elle ne l’a pas fait. Certes, je n’attends pas d’un stagiaire de lire et de maîtriser un pavé sur CSS en 2 jours, je ne suis pas un salopard non plus.

Et du coup, étant content de cela – croyez-le ou non, ça me fait vraiment plaisir que quelqu’un s’intéresse à ce que je prends le temps de lui raconter –, je lui ai mitonné un programme d’enfer (j’adore enseigner). Elle voulait avoir une bonne vision d’ensemble du front-end, elle a été gâtée. Qualité web, accessibilité (avec démos et cas concrets), intégration, responsive, animations/transitions/méthodos CSS, JavaScript, jQuery, du Röcssti, de la pratique et de la théorie, on s’est même amusés à bidouiller des trucs que je voulais découvrir à la ligne de commande (Gulp) afin qu’elle voie comment on fait quand on ne connait pas un truc, etc.

Certes, je ne peux pas lui transmettre mes 12 ans d’expérience en quelques semaines, mais je me suis fait plaisir à faire le tour de ce que je connais avec elle. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cela a été intense.

Vous ne remarquez rien ? Il n’y a aucun pré-requis lié au sexe, manifester de la curiosité et de l’intérêt n’est pas l’apanage d’un genre en particulier. Cela me débecte de le dire tellement c’est idiot, mais au boulot, que vous ayez une chatoune ou une zigounette, je m’en fous.

On m’a déjà suggéré de faire une forme de discrimination positive, façon « vu qu’il y a moins de femmes dans la tech., tu pourrais être plus cool ».

Sûrement pas.

À compétence égale entre deux personnes, je n’ai pas d’avis sur la question. Mais dans mon cas, je crains que ce soit le meilleur moyen d’instaurer justement un doute sur les compétences (« oui, elle a eu un super stage parce que c’est une femme »). Là dans notre cas, cette stagiaire a prouvé sa motivation sur le même test pour tous les stagiaires sous mon aile, et cela ne souffre aucune discussion, et aucune remarque sexiste.

Si vous en doutez encore, certains mecs ont réussi et d’autres ont échoué lamentablement. Tous ont eu un stage en rapport avec la curiosité et le respect qu’ils ont manifesté. Hé oui, manque de chance, je connais parfaitement les bouquins que je conseille, idem pour les articles (qui sont parfois des articles que j’ai écrits…). Le dernier qui a voulu me rouler dans la farine n’a pas fait long feu.

Maintenant, vous comprenez que le titre de ce billet n’est pas de la condescendance ou quelque chose de péjoratif, j’ai vraiment eu une gentille stagiaire, avec tout ce que ce mot a de positif. Et des comme ça, j’en veux bien encore.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1687

2 commentaires

Posté par mab le 23/06/2016 à 12:30:52
Ceci me faire remonter une réflexion concernant la discrimination positive :
Quand est-elle justifiée ? Quand ne l'est-elle plus/pas ?
Il me semble à peu près certain qu'on peut affirmer qu'elle ne l'est pas toujours, tout comme impossible d'affirmer qu'elle ne l'est jamais.

Mais quels paramètres doit-on faire entrer en jeu pour ce genre de décisions, comme par exemple le choix d'un·e stagiaire ?

Doit-on "complètement" ignorer le paramètre de genre, et donc n'avoir des proportions que strictement représentatives de l'ensemble des étudiants du secteur en question ? Ou doit-on au contraire filer un "coup de pouce" pour faire évoluer le secteur ? et si on le fait, quand devra-t-on estimer que cette discrimination positive n'est plus nécessaire ?

Je n'attends pas forcement de réponse c'est juste que ce questionnement (qui me semblait à propos) me taraude depuis un moment, et quelques avis ne serait pas de trop.
Posté par Nico le 23/06/2016 à 15:41:20
Hou là, vaste sujet que la discrimination positive. (sourire)

Tu as tout résumé dans ton commentaire. Le choix de la discrimination positive est un choix clairement de politique, avec ses avantages et ses inconvénients.

Tu noteras que j’ai marqué dans ce billet « À compétence égale entre deux personnes, je n’ai pas d’avis sur la question ». Je suis très partagé sur le sujet, question de contexte.

Je te donne mon avis personnel qui n’engage que moi (et libre à toi de ne pas être d’accord (sourire) ). Un point de vocabulaire qui va te faire comprendre le contexte de mon point de vue, je déteste l’expression même de « discrimination positive ». Dans mon esprit, il n’y a rien de positif à discriminer : il y a toujours une personne qui est discriminée.

Le gros inconvénient à pratiquer cela (toujours dans mon esprit), c’est que toute discrimination (positive ou pas) induit un biais sur les compétences, le classique « il/elle est là parce qu’il/elle est issu(e) de la diversité, etc. », sous-entendu « pas parce qu’il/elle l’a mérité » (même si c’est bien le cas !).

En général, le politiquement correct n’est pas bien loin non plus. Et induire des doutes sur les compétences, c’est àmha le meilleur moyen de créer un effet totalement inverse à ce que l’on souhaite.

C’est pour cela que j’essaie d’avoir une comparaison claire et aussi objective que possible, sur quelque chose que j’estime totalement non genré : la curiosité intellectuelle.

Mais, PAR CONTRE. (sourire)

Introduire et encourager de la diversité est quelque chose de nécessaire, sinon le domaine se renferme sur lui-même et refuse d’évoluer. La diversité enrichit. Donc je dirai que dans l’absolu, si le seul moyen d’avoir ou d’encourager de la diversité est la discrimination positive, alors dans ce cas, pourquoi pas.

Mais si on peut s’en passer et s’en tenir aux compétences ou à l’attitude, c’est mieux àmha.

En tout cas, celui qui ose dire que les femmes n’ont pas leur place dans la tech est soit un crétin, soit un ignorant : bon nombre des personnes les plus estimables, compétentes et douées du domaine sont… des femmes.

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.