Cher client, comprenez ma satisfaction

Cher client, comprenez ma satisfaction (le 18/06/2013)

Ce billet est la suite de « cher client, je comprends votre colère ». Relisez-le pour comprendre toute la quintessence du propos qui suit.

Cher client (vous permettrez que je vous appelle ainsi), comprenez ma satisfaction.

L'agence de communication continue à nous faire part de vos besoins de maintenance. Nous les exécutons en temps et en heure. Nous supposons que la légère tension suite à la mise en ligne mouvementée dont nous vous avions parlé dans notre précédent message est donc terminée, nous nous en réjouissons.

Nous constatons que certains de vos employés nous contactent directement. Cela nous fait plaisir, même si, léger point de détail, nous ne savons à qui envoyer la facture. Officiellement, nous ne sommes que le sous-traitant de l'agence de communication. Cette dernière nous permet de facturer les travaux que vous leur commandez.

Il faudra que nous résolvions ce léger problème, car 40 heures de développements supplémentaires et de support direct, c'est quand même une somme. Sans vouloir être insistant car je sais que votre emploi du temps est chargé, fort heureusement, nous arrivons, enfin, vous arrivez à nous joindre, surtout quand vous avez une demande.

Même si vous nous avez indiqué ne pas avoir eu de documentation concernant le fonctionnement du CMS (ce qui nous semble donc être confirmé par vos employés qui nous appellent régulièrement), nous pouvons vous assurer que nous avons transmis une documentation complète à l'agence de communication.

Nous ne pouvons croire qu'ils aient oublié de vous la transmettre, car un de vos employés nous a fait part d'une documentation qui leur a été envoyée. Nous avons juste eu du mal à comprendre que la documentation avait été renommée, enfin, vu que l'agence de communication est en théorie votre prestataire, nous pouvons comprendre qu'ils aient repris notre travail. Toutefois, votre employé a eu la présence d'esprit de nous l'envoyer, afin que nous vérifions que nous parlions bien de la même documentation, seuls les logos ont été changés.

Qu'il me soit permis par ailleurs de mentionner que vos employés semblent très contents de notre réactivité, ils s'adressent désormais de plus en plus souvent à nous en direct, et non plus à l'agence de communication. D'ailleurs, cette dernière nous a signalé que nous n'avions pas à traiter avec vous ainsi… toutefois, vu la situation lors de la dernière mise en ligne, nous préférons vous rendre service le plus rapidement possible, même si cette situation de discussion à trois par groupes de deux peut être parfois embarrassante.

En tout cas, nous sommes ravis, les dernières modifications ont pu nous permettre de voir que vous aviez lancé un nouveau site basé sur le template que nous avions intégré. Nous avons pu noter que le nom de votre ancien prestataire remplaçait celui de l'agence de communication, nous en déduisons donc qu'il a repris et apprécié ce que nous avions fait. Nous nous réjouissons de voir également que les propos très durs que vous avez eus à leur encontre et dont vous nous aviez fait part n'étaient pas définitifs.

En tout cas, vous pouvez être sûr que ce dernier est toujours d'un grand professionnalisme : il a repris la CSS expurgée (on appelle cette opération la minification), ce qui implique la perte des commentaires dans la CSS.

C'est dommage, nous aurions bien aimé que le framework CSS qui a permis la création de votre site soit cité, car la licence de ce dernier (gratuit, est-il nécessaire de le rappeler ?) invite seulement à citer l'auteur original. Néanmoins, ce n'est pas grave, nous prenons acte et indiquerons à ce dernier combien vous avez apprécié son travail.

Cordialement.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1565

4 commentaires

Posté par Gaël le 19/06/2013 à 9:16:16
Snif.

Appréciez la pertinence du commentaire.
Posté par Nico le 19/06/2013 à 9:19:39
De rire ou de pleurs le snif ? (sourire)
Posté par Gaël le 19/06/2013 à 10:10:03
Les deux mon capitaine !

De rire parce que bien évidemment ce condensé relève de la caricature - et c'est toujours drôle - et de pleurs dus à des traumatismes sévères subis durant mon enfance de professionnel !
Posté par Nico le 19/06/2013 à 10:40:19
J'ai à peine exagéré le trait. En fait, chut faut pas le dire, mais j'ai rien exagéré. (Sourire qui tue)

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.