Les projets Black-Hole

Les projets Black-Hole (le 25/07/2012)

À la grande époque de la Super Nintendo était sorti un jeu extrêmement bien pour l'époque nommé Starwing. Un des passages les plus étranges du jeu était le mythique Black-Hole (trou noir en anglais) où le vaisseau se trouvait dans une dimension bizarre, les ennemis semblaient perdus, même la musique était étrange.

Black Hole de Starwing

Il arrive parfois que vous ayez des projets où vous devez faire preuve d'une incroyable intelligence, rassembler toutes vos connaissances, les faire cohabiter, inventer des trucs nouveaux, pousser votre cerveau à ses limites, bref vous transcender. Vous allez être fier de montrer ces projets.

Et il arrive de temps en temps l'exacte antithèse de ces projets, on vous demande de faire à peu de choses près tout ce qu'il ne faut pas faire, quelques exemples :

  • Utiliser des vieilles balises horribles comme marquee (défilement latéral) ou blink (clignotement), qui sont des non-sens sur pleins d'aspects (accessibilité, séparation forme/structure, etc.),
  • Intégrer des images sous-échantillonnées en grand format (si vous avez un peu de chance, elles sont particulièrement hideuses en prime),
  • User de navigations improbables et non-sensiques, etc.

J'appelle ces projets les puits sans fond, les projets Black-Hole : rien ne s'en échappe, pas même la lumière minimale d'un peu d'accessibilité ou d'ergonomie. C'est l'extrême particularité de ces projets, il n'y a pas un aspect qui est foireux, mais TOUS. Tout est sacrifié, tout y passe. Certains clients peuvent être pénibles, mais le site est montrable au final. Là, vous avez la totale, vous ne pouvez pas montrer ce site, sauf pour en rire.

L'histoire est souvent la même : vous proposez, le client veut autre chose, vous déconseillez, il insiste, vous persistez, il ne lâche rien et s'entête. Arrive un moment où soit la collaboration s'arrête (c'est une option), soit elle continue et vous lâchez du lest. Et si je peux vous donner un conseil, c'est d'en lâcher beaucoup. Vos standards de qualité vont subir un affront dont vous ne soupçonnez même pas la monstruosité. Même si cela commence par une demande parfois anodine, un enchainement de choses va transformer votre projet en soupe immonde.

Le point commun à ces trous noirs est un client qui est persuadé d'avoir la science infuse et souvent très mal informé des bonnes pratiques en matière de sites internet.

Il vous reste un unique choix si vous continuez ces projets :

  • soit d'essayer de maintenir un minimum de cohérence/qualité dans ce projet, ce qui va être très ardu car maintenir de la cohérence dans le chaos va vous coûter beaucoup d'énergie, énergie que vous n'économiserez pas dans les mises à jour futures (le chaos nourrit le chaos),
  • soit lâcher prise et partir totalement en live dans le délire. Solution radicale, mais qui vous fera gagner du temps (oui, c'est un intégrateur qui sert ses pages en application/xhtml+xml qui dit ça, vous ne rêvez pas !), vu que votre client vous emmènera forcément dans le chaos.

Je m'approprie une célèbre réplique de film, retouchée pour l'occasion : « la première règle du projet chaos, c'est on ne parle pas du projet chaos ».

Je lance un appel : chers clients, si nous vous déconseillons quelque chose, ce n'est pas pour le plaisir de vous casser les pieds, c'est parce qu'il y a une ou plusieurs raison(s). Ok, nous ne sommes pas parfaits, mais nous connaissons quand même notre métier.

Heureusement, c'est assez rare que les projets déraillent à ce point, mais cela arrive.

Et vous, avez-vous déjà connu des projets de type Black-Hole ?

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1490

11 commentaires

Posté par Sébastien desbenoit le 25/07/2012 à 16:28:01
Un article qui fait du bien au moral : nous ne pouvons faire des sites parfaits à chaque fois :
1/ On a pas forcément le budget
2/ Le client n'est pas forcément conciliant
3/ On a pas forcément le budget pour prendre le temps d'expliquer pourquoi ce type de projet est un trou noir.
4/ Le client possède un entourage : nous ne sommes jamais deux dans une relation prestataire/client et prendre le temps de donner les clés d'explication pour qu'il puisse justifier ces points auprès de ces proches est souvent également très long. Sur des petits contrats, on file vers la perte malheureusement.

Ce qui est malheureux, c'est que ce n'est pas seulement vrai pour nos métiers.
Posté par Goufalite le 25/07/2012 à 16:39:21
Exactement le projet sur lequel je suis
- Tu peux faire défiler les images sur la page d'accueil?
- Non, ça va rompre le style graphique du site et...
- S'IL TE PLAAAAAAAAIIIIIIITTT!!!
- Bon OK (/me cherche à l'arrache un plugin jQuery, et bénit ses créateurs) et sinon quelle animation?
- La même que sous Powerpoint!
- ...
J'ai donc choisi la méthode numéro 2 : workarounds et copier-coller de malade.
Posté par Nico le 25/07/2012 à 16:42:19
@Sébastien : Là, je n'avais même pas en ligne de mire un site parfait, mais potable. Ce qui est impossible à tenir sur ce genre de projet.

J'ai connu quelques projets parfois durs en matière de communication, mais au final, le site est très correct sans être parfait (honnêtement, quel site est parfait ?).

Là, je parle bien du cas où TOUT foire en cascade, pas un unique aspect, ce qui résulte d'un site limite honteux. (sourire)

@Goufalite : héhé, ça me rappelle mes projets black-hole ça ! (Sourire qui tue)
Posté par p0ulpe le 25/07/2012 à 17:14:38
"J'appelle ces projets les puits sans fond"

Nous on appelle ça des pots de pus..
Posté par Tanguy le 25/07/2012 à 17:18:01
Super article! C'est la que je me rends compte que j'ai ete quand meme assez chanceux et n'ai pas encore rencontrer ce genre de chose, ou en tout cas pas a ce point.

Des examples de sites en lignes issue de projets "Black Hole"? (sourire)
Posté par Olivier Nourry le 25/07/2012 à 18:00:05
Arf!
Tu traduis comemnt "black hole"? Trou de balle?
Perso, mon pire client, historiquement, a été... mon propre employeur! (pas l'actuel, un autre) Assez cocasse quand on sait qu'on était pourtant bien placé pour savoir ce qu'est un client casse-bonbons... Mais bon, www.ma-life.com, toussa, bref.
Pour les ICALC (idée client à la con), il y a la technique dite du "yes. But No. And yes!" (je la laisse en anglais car c'est très américain comme approche). Pour expliquer, rien ne vaut un exemple: le client veut les news qui défilent en marquee (son beau-frère a fait ça pour son site du Club des Blaireaux Prétentieux). Toi: "[Yes] Ha, c'est intéressant, mouvement, dynamisme, hum. [But No] Mais rappelez-vous, dans le brief il y a le mot 'modernité'. Bon, pour info les textes défilants on a arrêté de trouver ça classe vers 1997. C'est aussi moderne que la mèche du chanteur d'Indochine décolorée à l'eau oxygénée" (bien sûr, là, trouver les parallèles qui vont lui parler, en fonction de l'âge/goûts/feeling, etc.). "[And yes] En revanche, j'ai un équivalent fonctionnel, un truc très chouette, en HTML5 et CSS3 (pas besoin de dire la vérité), ça c'est moderne, vous allez adorer, et votre beau-frère va vouloir le copier".
Bon, c'est généralement efficace, mais on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif!
Après, s'il faut se battre sur chaque point comme ça, va falloir songer à fuir... Mieux vaut une retraite honorable qu'un piège pareil! On dit qu'on a les clients qu'on mérite; savoir refuser c'est un des secrets de la réussite.
Posté par Nico le 25/07/2012 à 20:42:09
Tanguy : première règle des projets Black-Hole, on ne parle pas des projets Black-Hole. (clin d’oeil)

Olivier : des fois, certains sont pleins de "fourbasserie", un projet sympa se transforme en puits sans fond... je reconnais que j'ai des alertes qui s'enclenchent rapidement, mais personne n'est parfait, on se fait avoir parfois ! (clin d’oeil)

P.S : un Black-Hole est un trou noir en anglais (clin d’oeil)
Posté par Alf le 26/07/2012 à 11:03:11
Tu as oublié les gifs animés (en 256 couleurs max, tant qu'à faire) et les musiques qui se lancent au chargement de la page d'accueil !

Perso, je ne suis pas embêté par les demandes du client, il n'y en a pas. On fait, et si ça palît pas, on défait pour refaire... Jusqu'à ce que le site soit "sexy" (la seule demande du client). On interprètera "sexy" comme on voudra. J'ai proposé des photos de créatures dénudées, puis je me suis dit que ça voulait peut-être dire : "utiliser du "glossy-web-2.0" partout".
Je ne sais pas si cette approche est mieux que les demandes de Black-Hole, mais c'est pas triste non plus !
Posté par Christian le 26/07/2012 à 15:45:49
J'ai déjà eu une demande de modification du curseur de la souris en 2011... J'ai déjà aussi eu comme demande un menu avec le texte écrit à la vertical, il fallait donc incliner la tête pour lire les intitulés du menu!
Posté par Luc Poupard le 03/08/2012 à 11:35:50
Tu as un petit nom pour les projets avec le même phénomène mais des rôles inversés ? Quand c'est l'intégrateur qui fait des trucs dégueulasses alors que tu lui demandes de faire des choses propres ? :o)
Posté par KoleGramyst le 23/01/2013 à 16:39:08
Merci pour ce billet ! Tu donnes enfin un nom à une réalité que j'ai un peu trop croisé parfois...

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.