Paris Web 2017, petit retour

Paris Web 2017, petit retour (le 17/10/2017)

Paris Web est l’événement locomotive du début de l’automne de chaque année. C’était ma septième édition. Autant ne pas tourner autour du pot, cette édition a été encore une fois exceptionnelle.

Paris Web 2017

Du beau, du bon, du brut mais pas de truand

Curieusement, il est difficile pour moi de dire quelle conférence j’ai préférée… car je ne peux répondre à cette question au singulier. Au bas mot, je retiens :

Et je suis en train de rattraper celles que je n’ai pas vues (il m’est arrivé de discuter et d’oublier que les conférences reprenaient !), et elles sont tout aussi bien. Boris, tu m’as fait claquer de rire avec ton magasin.

Côté accessibilité

Hé bien, je n’ai pas été déçu. Beaucoup de bons sujets, autant sur les bases que sur pleins d’aspects. Julie, Sylvie, Lena, Olivier, etc. vous avez toutes et tous été intéressants.

Restent les petits moments de grâce, où une auditrice pose sa question en LSF, l’interprète traduit, et la personne sur scène répond… et tout cela marche, et c’est juste bien.

De la transmission, de la continuation… et du plaisir

Un petit plaisir personnel, nous discutions à plusieurs, et j’entendais « Tiens, Untel m’a inspiré en accessibilité », l’autre personne disait « Tiens, Untelle m’a inspirée en accessibilité », etc. et, cette chaine passant par moi, je ne pouvais que sourire, car un de mes mentors en accessibilité était à mes côtés, un certain Laurent Denis. Ce plaisir de faire partie d’une chaine de gens qui se nourrissent, transmettent et partagent de belles valeurs, ça n’a pas de prix.

Curieusement, si mon année a été chaotique, je trouve que cette édition a été plutôt sous le signe de l’apaisement. Deviendrait-on enfin responsables ? :)

J’ai eu le plaisir de faire répéter et d’aider du mieux que je pouvais Lena qui se lançait pour une première fois à parler à Paris Web. Son sujet m’a particulièrement plu, et j’ai été impressionné par la qualité de sa présentation (huhu, ma première présentation était bien moins réussie !).

Plus modestement, j’ai pu aussi aider à la répétition de la conférence d’ouverture, avec Carine et Jean-Philippe, qui ont bien assuré, en dépit du stress pour la première et d’une voix éteinte pour le second. Et distribuer du chocolat. :)

Côté ateliers

Si l’année précédente, j’avais pris quelques claques durant les ateliers, cette année, j’ai été gâté avec l’atelier sur les générateurs de sites statiques. Heureusement que Boris était à mes côtés, sa vision pragmatique et éclairée du sujet m’a fait gagner énormément en vision du sujet. Un vrai mentor, pour le coup.

Cette année, je co-présentais avec Aurélien Lévy sur des composants accessibles. Que dire, si ce n’est que c’est une grande leçon d’humilité. Les questions pleuvent et abondent, et nous ne sommes pas trop de deux pour étancher la soif de connaissance des personnes sur place. J’espère ne pas les avoir déçues. Je me dis qu'il y a énormément de demande là-dessus, peut-être une idée pour l'année prochaine ?

En fin de journée, j’animerai un atelier sur CSP.

Je craignais d’avoir un public très avancé sur le sujet, et j’avais prévu beaucoup de choses de peur de ne pas contenter ce public. Finalement, je me suis rendu compte que j’avais presque trop prévu. Le sujet en filigrane sera la difficile maitrise du front-end et des contenus. Finalement, les questions viendront au fur et à mesure. J’espère ne pas avoir trop effrayé et trop mis le paquet sur ce sujet.

Pour aller plus loin

N’en déplaise aux râleurs, ce genre d’événement est et reste incontournable. Nous sortir de notre quotidien ou de nos spécialités, nous retrouver entre gens passionnés, c’est non seulement plaisant, mais c’est indispensable. Enrichissant, inspirant. Voir autant de sourires, de gens qui se comprennent, qui vivent les mêmes galères et qui pourtant veulent mieux pour le Web, qui veulent un Web plus responsable, pour reprendre le thème de cette année.

Je pense sincèrement qu’on ne réalise pas l’importance de ces événements… ou malheureusement trop tard. Derrière chaque grande idée, il y a un moment des personnes qui se sont levées, et qui ont dit « et si on faisait quelque chose » ou « nous pouvons faire quelque chose ». « Et si… » sont deux mots qui peuvent emmener loin. Même si la tâche parait impossible. Ce petit monde ouvert, progressiste, bienveillant, inclusif, passionné, drôle, etc. où il fait bon se retrouver chaque année, je l’aime profondément et je veux le voir vivre encore, continuer d’essaimer des idées et tout simplement être toujours meilleur.

Je ne saurai lister exhaustivement tout ce que Paris Web m’a apporté, au long des éditions auxquelles j’ai pu participer, et suite à tous les à-côtés qui en ont découlé. J’ai eu le plaisir d’être plus proche du staff cette année, même si ma contribution fut extrêmement modeste. Il est temps pour moi de rendre à Paris Web ce que cela m’a amené.

Je ne sais pas encore sous quelle forme, mais cette conclusion est une lettre de motivation : les gens du staff, vous êtes des personnes inspirantes. Vous forcez mon admiration et mon respect. On cite souvent les conférences, mais il y a une injustice profonde, on ne vous rend pas assez hommage, même si vous avez eu la standing ovation à la fin des conférences, et c’est bien un minimum. Surtout que vous n’avez pas été épargnés, le chemin a été semé d’embûches. Et non seulement vous avez réussi, mais en plus ça a poutré des coincoins. Encore bravo et merci !

Si j’ai beaucoup rodé avec vous cette année, c’est aussi pour cette raison : je veux vous rejoindre, je veux apprendre à vos côtés, je veux contribuer à faire vivre ce petit monde où il fait bon se retrouver chaque année… amour gloire et beauté, des mots qui font rêver (oui, je vais ramener ma connerie avec, si vous voulez bien de moi).

Je veux me lever et dire « Je peux faire quelque chose ». Même si en toute honnêteté… j’ai tout à apprendre.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1707

2 commentaires

Posté par Christophe le 18/10/2017 à 10:33:51
En ce qui me concerne, ton atelier CSP était tout ce que j’en attendais (clin d’oeil) Ni trop, ni pas assez !
La seule chose que l’on a manqué éventuellement, c’est d’avantage de temps pour pratiquer, et encore que, on peut pousser la pratique en dehors. On serait passé à côté d’informations indispensables si il y avait eu d’avantage de pratique (sourire) En bref, atelier parfait
Posté par Nico le 18/10/2017 à 10:55:21
Cool, tu m’en vois ravi si ça t’a plu ! (sourire)

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.