« Je hacke le retour d’expérience via un phrasé velouté » (Sud Web)

« Je hacke le retour d’expérience via un phrasé velouté » (Sud Web) (le 22/05/2017)

Il est dit dans les temps anciens, il y a de longues Décades,
Que chaque homme s’accomplit aux côtés de ses frères d’armes.
C’est mon idéal de chevalier de la Sainte Cascade,
Descendant vers le Sud, dont les chemins me charment.

Je n’ai pas été de toutes les croisades itinérantes,
J’ai pris part à certaines qui furent vibrantes,
Qui tels des héros me firent endosser leur cape.
Par contre, point d’adoubement dans la cité des Papes,
D’un curieux ménestrel venant d’une étrange crypte,
Qui se plaint de la difficulté… des dates en JavaScript ?!

Me voici loin de ma Borée, dans cette province nommée Provence,
À la recherche d’une bienfaisante et douce providence,
Appréciant l’accueil agréable, par une délicate et apaisante ablution,
Ne manquaient que les Dames du Lac, qui de mon bonheur font la complétion.

Je fus venu avec mes forces et quelques certitudes,
Espérant étudier le docte parchemin des workers,
Çà et là la structure des Fermetures – qui m’est bien rude,
Ou bien la Conception Universelle, si chère à mon cœur.
Que nenni, rien de ces secrets ne me fut enseigné !
Mais les leçons furent ailleurs, de mon mal je fus saigné.

Lors de l’assemblée autour de la manquante table ronde,
J’en fus plutôt coi, mes frères d’armes n’ont pas d’armes,
Ou en tout cas plutôt celles d’une douce force calme,
Et voilà que mon armure telle une porte se dégonde.

Je m’incline donc bas devant mes frères et sœurs d’armes,
Dans mon cœur ont pris place, en ont délogé les larmes.
Voici que ma prose s’emballe, je sème vers à tous vents,
Tout ce qui a un début a une fin, voici un commencement :
Prenez mon âme, du moins un petit morceau, partagez-la,
J’en ferai de même avec vous, notre richesse sera là.

Ne voyez pas de vanité dans la forme, plus une liberté
Que je m’offre prestement, ce sera mon butin !
Je hacke le retour d’expérience via un phrasé velouté,
Mais ne manie le vers en aucun cas pour être au thym.
Mon parchemin digital – pardon numérique – s’étiole,
Partageons l’amour, il n’y a rien à perdre, sans fariboles !

In fine, je repars avec moult questions et autres turpitudes,
Néanmoins émerge en moi une indéfectible certitude :
Sans vous – sans toi – je ne suis ni entier ni accompli,
Laissez-moi donc en conter la beauté qu’en vers je brode,
Qui en ce moment me fait toucher un brin d’infini,
Point de délirant péché d’hybris, juste une ode.

Ne me demandez donc pas de ne pas avoir de pleurs,
Car toutes les larmes ne sont pas un malheur.
J’en arrive à l’évidente et simple conclusion
Que je suis submergé par une vague d’émotion.

Vous êtes désormais mon Élysée, mon petit coin de paradis,
ma seconde vie une fois finie, vous serez de ma théogonie,
votre humble serviteur n’a de mot assez beau ici,
alors pour tout ceci, je vous laisse un simple et vibrant…

merci.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1704


Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.