Note de lecture : CSS3 Flexbox de Raphaël Goetter

Note de lecture : CSS3 Flexbox de Raphaël Goetter (le 20/03/2016)

J’ai eu le plaisir de recevoir très rapidement le dernier livre de Raphaël Goetter, sobrement intitulé « CSS3 Flexbox, plongez dans les CSS modernes ». Ce livre est sorti depuis le 18 Février de cette année.

CSS3 Flexbox de Raphaël Goetter

Que dire de plus sur l’auteur, est-il encore besoin de le présenter ? Enragé des CSS et des Knacss, coutumier des bons livres et… coutumier des interventions sur Flexbox depuis un certain temps. Et maintenant le livre !

Ma foi, ne tournons pas autour du pot, les livres de Raphaël, c’est comme le riz d’Oncle Ben’s, c’est toujours un succès. Et ce livre sur Flexbox ne fait pas exception.

Dans un format très court de 130 pages (et donc vite et bien lu, je crois l’avoir lu en deux soirées), on a droit à un tour assez complet de ce « nouveau » mode de positionnement CSS. Je mets « nouveau » entre guillemets car cela fait de nombreuses années que Flexbox existe, vous apprendrez d’ailleurs peut-être dans le livre que son histoire a été plutôt mouvementée.

Pourtant Flexbox est souvent considéré comme relativement jeune, la faute à un support défaillant dans les Internet Explorer inférieurs au 10 (et même sous ce dernier, c’est un peu le cirque comme vous le découvrirez peut-être dans le livre), heureusement que Microsoft pousse ces vieilles versions vers le cimetière des navigateurs. Idem avec les vieilles versions de Flexbox sous Webkit, elles ne sont malheureusement pas patchées comme il faut sur bon nombre de sites, vous pouvez lire à ce sujet (en anglais) l’édifiant billet de Karl Dubost sur ce sujet : Web Compatibility in Japan.

Que dire, ce mode de positionnement est un must et permet des choses parfois délicates à obtenir avec les positionnements plus classiques, je l’ai utilisé par exemple sur les templates de la page d’accueil du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme, sur cette petite partie sur le site de Parenti Design (pour le sacro-saint centrage vertical), sur d’autres sites… toujours en amélioration progressive (avec un modernizr, ou encore mieux, dans un @supports ce qui permet de cibler directement Edge et de passer outre les Flexbugs parfois pénibles sous IE 10/11…).

Le livre regorge d’exemples et explique très bien ces nouvelles possibilités (ordonnancement, positionnement, etc.). Point très fort, c’est très bien vulgarisé, car Flexbox est parfois quelque peu compliqué à comprendre sur certains points un peu avancés. Je me suis fait piéger quelques fois, notamment en croyant à un bug sous Firefox qui en fait n’en était pas un mais une mauvaise utilisation de ma part, ainsi qu’un mauvais comportement sous Chrome. Coquin de sort !

Au moins, avec ce livre, vous allez faire un tour d’ensemble bien complet et bien agréable de Flexbox avec des infos fraiches, bien expliquées, et vous aurez de quoi vous amuser dans vos prochaines intégrations. Vous aurez donc compris que je ne peux que vous recommander de lire ce livre.

Et y a sûrement plein de choses à imaginer pour nos prochains sites. :)

Pour trouver le livre, c’est chez Eyrolles : CSS3 Flexbox et il y a un mini-site dédié avec des ressources.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1689


Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.