L'importance des conférences/rencontres

L'importance des conférences/rencontres (le 12/07/2013)

Être intégrateur, c'est être seul. Non pas qu'on bosse seul, mais à quelques exceptions près s'ils sont dans le domaine, votre famille, vos amis, vos voisins… n'y comprennent rien. Discussion réelle avec ma voisine :

— Vous faites quoi dans la vie ?
— Je suis intégrateur.
— C'est quoi ça ?
— Je crée des sites internet si vous préférez.
— Ah, dans l'informatique donc !
— Oui !
— Et vous travaillez dans quelle fabrique ?
— …

Certifié vécu, même si c'est un des plus extrêmes. Et encore, là c'est mignon, des fois, c'est plus dans la boulet-attitude.

En fait, tu mets des images dans des pages et tu lis tes e-mails.

Comment voulez-vous être compris par des non-initiés dans ce domaine ? Hormis si vous avez la chance d'avoir des personnes pour qui l'informatique n'équivaut pas à TOUS les domaines potentiels où y a un ordinateur, en général, c'est cause perdue. Vous m'imaginez faire comprendre la beauté d'un code HTML valide ou l'utilité de mon nano-framework CSS RÖCSSTI à mon cousin paysagiste pour qui l'informatique se résume à jouer au solitaire et aller sur « Gougle » ?

Même en vulgarisant, au mieux vous aurez fait comprendre l'idée, mais pas la quintessence du propos.

Ajoutons à cela que si vous avez la malchance de bosser dans une agence pas du tout sensibilisée à la qualité, aux standards, etc. bref, « au Web bien fait », vous pouvez également vous sentir très seul au boulot. Allez parler d'accessibilité à un graphiste print pour qui l'intégration est un domaine de satanistes destructeurs de beauté graphique…

Fort heureusement, ce n'est pas mon cas, mais c'est plus fréquent que ce que l'on croit, même sans être manichéen.

Maintenant que vous voyez mieux notre monde, imaginez. Vous vous retrouvez 4 à 5 fois par an avec plein de gens passionnés, habités, engagés, parfois que vous admirez en secret depuis des années, avec qui vous discutez sur Twitter ou même qui vous ont inspiré vos idéaux. C'est intense, puissant, et cela vous fait vous sentir compris, parfois même c'est transcendant. J'ai entendu une personne parler d'histoire d'amour autour d'idéaux et de visions du Web, et je ne peux qu'acquiescer, même si l'image peut sembler forte.

Les discussions aidant, on se rend compte qu'on est plus ou moins dans les mêmes galères, qu'on cherche les mêmes choses, que tous veulent bien faire leur travail, autant pour eux que pour leurs clients. Ajoutons à cela que nos métiers autour du Web évoluent à une vitesse difficilement imaginable, donc nous devons nous tenir au courant.

Imaginez donc quand on rentre de ces rencontres et/ou conférences, on a pris une vraie dose de drogue qui nous donne une patate assez violente, d'ailleurs, certains ont parfois le contrecoup quelque temps après. Imaginez bouffer de l'accessibilité pendant 3 jours et revenir au monde réel ou il faut encore expliquer pourquoi il faut mettre un alt à une image.

Donc, pour tous ces gens qui sont totalement étrangers à ce monde : comprenez ce besoin que nous avons, laissez-nous rencontrer et discuter avec nos pairs, laissez-nous refaire le monde… quoique en matière d'internet, je dirais plutôt : laissez-nous faire ce monde.

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : https://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1571

3 commentaires

Posté par Gaël le 15/07/2013 à 10:28:01
Je n'ai jamais eu l'occasion de participer à des conférences / rencontres professionnelles; pour la première fois cette année j'irais à Paris Web ( sur mes petites économies personnelles ) et j'ai une hâte folle (grand sourire) La simple attente de l'événement me donne déjà de l'énergie, c'est génial !

Et pour en parler souvent avec ma compagne - institutrice - elle ne comprend rien ( ça progresse malgré tout (grand sourire) ) mais elle adore m'écouter en parler, elle trouve ça communicatif. Un boulot de passionné, de toute évidence ! Et pour les gens qui ne comprennent vraiment rien, je reste le mec qui sait installer un logiciel sur PC.

( et un atelier sur l'évolution des nano-frameworks <3 )
Posté par Nico le 15/07/2013 à 10:52:29
En effet, ça donne bien la patate !

Question budget, c'est toujours une petite somme (surtout pour les passionnés « fauchés » que nous sommes tous (sourire) ), mais ça se relativise très facilement : pour ma part, quand j'entends quelqu'un râler sur le prix, je lui demande son budget téléphonie ou je lui propose d'aller voir le prix des conférences dans le marketing ou autre (10 fois le prix d'un Paris-Web).

Pour ma part, je crois que ma douce a enfin compris pourquoi j'appréciais autant ces conférences. Autre solution, l'emmener sur le lieu des conf's, un long week-end à Paris, c'est pas désagréable.
Posté par Gaël le 22/07/2013 à 12:15:29
J'y penserais, ça pourrais la tenter (grand sourire) Jusque là elle ne m'a vu apprécier "que" des dizaines de livres sur le sujet, mais l'effet est le même, à moindre échelle.

Question budget, je n'ai les moyens que depuis cette année - c'est un boulot de faucheux, et encore plus lorsqu'on débute 0_0 . J'y suis parvenu pour ParisWeb grâce à mon cher frère, "de la partie" lui aussi ( @kloh ) qui m'a facilité la tâche. Ça reste encore une somme non négligeable, mais je suis sûr que ça en vaut très largement le coût (grand sourire)

Dieu que ce boulot me passionne.

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann.
Tous droits réservés, les textes du blog sont publiés sous licence CC BY-NC-SA.