Ne soyez pas sectaires dans vos approches

Ne soyez pas sectaires dans vos approches (le 18/03/2012)

Certes il est bien d'avoir une habitude de méthode de travail – heureusement d'ailleurs – toutefois, je constate une curiosité. Elle n'est pas propre au web, mais comme c'est mon domaine, je la vois assez souvent dans ce dernier.

Ne le cachons pas, le domaine a pour avantage (ou inconvénient, c'est selon) de constamment devoir se remettre en cause. Les connaissances évoluent, les méthodes aussi, il faut inclure dans sa méthode régulièrement de nouveaux enjeux, penser à 4 choses en même temps quand on fait un template CSS par exemple, etc.

Vous avez déjà rencontré des personnes qui pensent avoir trouvé une technique, un outil, une méthode… et qui ne savent plus faire autrement… mais pour tout ?

Genre un site de 4 pages à pondre, et ils vous sortent un cahier des charges type de 60 pages parce que « c'est écrit dans ma méthodologie ! » Ou ils vont utiliser un énorme CMS pour un pauvre site statique qui aurait été tout aussi bien créé sans. Les exemples pourraient être nombreux.

Pire, quand ces habitudes interdisent d'augmenter la qualité de la prestation, sclérosent la réactivité au travail ou gênent l'ajout d'une nouvelle possibilité… c'est un excellent indicateur de danger.

Ce propos m'inspire plusieurs conseils : le métier a la chance d'être extrêmement varié, c'est bien d'avoir une approche ou des méthodes, mais ne soyez pas sectaire ni borné. Il n'y a pas de réponse parfaite à une question, il y a plein d'approches. Au contraire, je trouve intéressant d'avoir plein de techniques à sa disposition, qui sait, si un jour un cas improbable se présente, vous serez ravi de dire : ah mais j'ai une idée/solution élégante pour ce cas.

Idem pour certaines astuces : relativisez. Aucun truc n'a force de vérité absolue ou intangible. Ce n'est pas parce qu'une astuce n'est pas idéale dans la majorité des cas qu'elle est bonne à jeter. Ni parce qu'elle est bonne qu'elle le restera indéfiniment. De ma petite expérience, il arrive d'être surpris de voir resurgir une technique ou une astuce là où on ne l'attendait pas du tout.

À mon sens, être sectaire dans un métier autant en mouvement, au mieux on n'évolue que très lentement, au pire, on est déjà hors jeu sans le savoir, comme dirait Ken le Survivant. Sachant que le deuxième cas est la conséquence directe du premier.

Si votre CMS chéri vous bloque dans certains cas, ou si un ajout relativement simple met un long moment pour se faire, il faut se poser des questions…

Permalien :

Flux RSS des commentaires de ce billet : http://www.nicolas-hoffmann.net/rss/commentaires.php?id_news=1465

2 commentaires

Posté par Alf le 19/03/2012 à 6:43:00
Tiens, c'est bizarre... Ca me fait penser à la "qualité" et aux "normes" qu'on met à toutes les sauces ces derniers temps.
C'est un peu paradoxal, d'ailleurs : car comme tu dis, le domaine du web (et de l'informatique en général) évolue tellement vite qu'on se demande si c'est bien utile d'avoir des normes de conception quand lesdites normes sont déjà obsolètes alors qu'elle viennent à peine d'être définies !
Mais c'est la mode... Et comme tu dis, cette "mode" sert le projet mais le ralenti considérablement (dans le meilleur des cas) ou ne sert à rien car on se rend compte qu'on peut très bien faire sans.

Excellente référence, pour Ken : "Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !" (sourire)
Posté par Nico le 19/03/2012 à 11:25:24
Je pense qu'il faut quand même poser les bases à un moment, quitte à les enrichir ou à les revoir ensuite. Sinon, on ne pose jamais rien, c'est à mon sens important d'avoir un "état de l'art", même s'il est appelé à évoluer.

Après, les effets de mode, c'est un autre sujet. (sourire)

Un exemple type que je connais bien : la mode était de faire des styles alternatifs il y a quelques années, pour tout un tas d'excellentes raisons. Or, depuis quelque temps, la performance web est passée prioritaire, et donc, je me vois mal garder mes 25 CSS alternatives toutes dans le code, ce qui ralentirait mon site.

Ceci dit, ce concept de CSS alternative, même si je ne l'utilise plus en tant que tel, m'a permis de me sortir de certains cas épineux de changement de design, où ces préceptes m'ont fait gagner du temps. Si j'avais été borné, je n'aurais pas été chercher ces pistes, et je n'aurais pas gagné du temps. ^^

Ajouter un commentaire









L'option « Se souvenir de mes informations » utilise un cookie, elle ne sera pas effective si vous les avez désactivés.

Les balises HTML ne seront pas interprétées, il est donc inutile d'en mettre. Par contre, les sauts de lignes de votre commentaire seront pris en compte, ne mettez donc pas de <br />, le site s'en chargera. Bien sûr, un commentaire vide ne sera pas ajouté !

L'auteur (autrement dit moi) n'est pas responsable des éventuelles fautes d'orthographe dans les commentaires.
Tout propos raciste et/ou insultant sera supprimé sans préavis. Les commentaires hors de propos destinés à faire de la pub pour des sites seront également supprimés sans ménagement.

Je vous prie de me pardonner, j'ai énormément de mal à lire le "langage" SMS, il n'est donc pas du tout interdit de s'abstenir de l'utiliser. Qui plus est, vous avez sûrement un clavier digne de ce nom et pas celui d'un téléphone portable. Ne vous gênez pas pour utiliser l'option "Prévisualiser" si vous voulez vous relire avant de poster, je vous en remercie d'avance !

Cet article a été écrit par Nicolas Hoffmann.

Ce site est la propriété de Nicolas Hoffmann. Tous droits réservés.